1223

  • par
Compte rendu de notre dernier conseil – début d’été 1223 :
Maitre Septimus
Maitre Elether
Frère Grégoire
Abkan le Grand
et votre scribe de séance, Sir Angus de York
A l’ordre du Jour :
1- le sort des 3 sorciers païens de l’affaire Nox Draconis
2- les explications d’Elether de retour à l’Alliance
3- la visite de Bellaquin pour la dette
4- préparation du Tribunal de Provence pour cet hiver 1223
5- études prioritaires pour faire face aux évènements
1 – les 3 sorciers
Il a été décidé à l’unanimité des présents de garder prisonnier les 3 sorciers comme preuve des attaques répétées contre Louvaillac par Vincess et ses chamans de l’Est. Ils seront amenés au Tribunal pour appuyer notre position et notre volonté de “fer de lance” dans la lutte contre la menace de l’Est.
Il a été décidé d’informer l’Ordre de la menace de Vincess et ses chamans afin de compléter nos informations sur le sujet puisque d’autres Alliances ont aussi été attaquées.
2 – les explications d’Elether
Elether est partie pour des affaires familiales qui lui sont propres.
Pendant ses péripéties des Pyrénées au Massif Central, il est tombé sur un groupe de sorciers et de lycanthropes à L’Aubrac sur les hauts plateaux.
Ce groupe a des pratiques de rituels sous transe, utilisant un breuvage particulier leur permettant d’agir sur des individus à grande distance.
En l’occurrence, Elether nous a décrit une maladie mentale qui tue une personne sans qu’aucun soin même magique ne puisse le soigner.
Cela ressemble beaucoup à des pratiques shamanique, peut-être liées à Spiritus.
Elether a ramené une fiole de ce breuvage pour leur rituel – à étudier en priorité.
En ce qui concerne l’affaire de la Parma donnée aux mages non hermétiques et de l’enquête du Quaesitor Baruch, il a été décidé d’envoyer un Toque Rouge pour l’informer qu’Elether est rentré à l’Alliance et qu’il peut venir l’interroger par rapport à son enquête. Elether n’ayant rien à se reprocher, tout devrait bien se passer et les informations sur les sorcier du Massif Central pourront nous faire de Baruch un allié.
Il a été rappelé que Baruch a cependant des informations sur un bossu estropié “servant de la Fée Blanche” qui transmet la Parma grâce à un parchemin aux mages non hermétique. Intox ? réalité ? calomnies ? à voir.
3 – Visite de Bellaquin
Les maitres Manili et Nanopus sont venus à Louvaillac avec Dante Crépitoidis, Verditus de Verdi.
Sur la forme de la dette, les mages présents s’accorent sur une demande de Portail Hermétique.
Doissetep semble la meilleure destination pour le Portail. En effet, avec celui de Bellaquin, cela permettra de relier très facilement n’importe quel endroit de Provence (ces 2 alliances ont plusieurs Portails vers d’autres Alliances de Provence et même d’Ibérie).
Une discussion avec Dante de Verdi a permis d’en apprendre plus sur l’attaque de Verdi et l’activation d’anciennes défenses Mercuriennes.
En effet, Verdi possède une partie de l’ancien Temple de Mars de Rome. C’est ce temple qui a réagis (comme pour l’histoire du mur d’Adrien).
Dante de Verdi a étudié le phénomène et a découvert une structure métallique dans les fondations du temple.
Il semble avoir trouver une nouvelle portée pour la magie hermétique : la “Grille” qui permettrait de se protéger des attaques shamaniques grâce à une structure physique dans les fondations d’un lieu, d’un édifice…
Il teste la Grille avec le ‘”Projet Mars”: protection de la tombe de Mars afin d’éviter toute tentative de rappel par les shamans.
Il est prêt à travailler avec des mages de Louvaillac sur la Grille. Les 2 Verditus de Louvaillac sont prédisposés et d’accord pour travailler avec Dante.
Enfin, Manili nous a informé de la mort de Philippe-Auguste, le roi de France, remplacé sur le trône par son fils, Louis le Lion.
Cela risque de créer de grosses tensions en Provence avec une Croisade qui pourrait bien reprendre pour terminer de conquérir les terres d’Oc.
La Baronnie de Louvaillac devrait être protégée car elle est sur les terres d’Aquitaine et donc Anglaise.
Cependant, il risque d’y avoir de nouveau beaucoup de troubles dans la région dans les années à venir.
La situation risque aussi de devenir difficile avec pour le Tribunal de Provence car les Tribunaux limitrophes semblent vouloir faire payer les manquements aux règles de l’Ordre de certaines Alliances de Provence ayant participées activement à la Croisade (enfin, lutter contre).
4 – Préparation de la grande réunion du Tribunal de Provence d’hiver 1223
Compte tenu de tout ce qui vient d’être décrit ci-dessus, ce tribunal risque d’être agité.
Les mages présents souhaitent afficher une démarche constructive pour l’Ordre en devenant le “fer de lance” de la lutte contre la menace des shamans de l’Est (histoire de faire oublier ou minimiser le passé très limite de Louvaillac par rapport au Code : rôle dans la Croisade, …).
En effet, il est préférable d’unir l’Ordre autour d’une menace extérieure, plutôt que le voir se déchirer pour le parcellement du Tribunal de Provence.
Car avec les évènements à venir, d’autres Tribunaux risquent de s’en prendre à des Alliances de Provence sous prétexte officiel de non respect du Code (interférence dans les affaires des Vulgaires, Eglise, etc., Croisade) mais avec comme motif caché l’annexion des terres d’Oc et de leur richesse en Vis…
5 – Etudes prioritaires
Compte tenu de la situation, les études prioritaires ont été réorientées sur tout ce qui est en relation avec Vincess et ses shamans.
Par conséquent, la “table de vison”, le “corbeau” de Sabbancthanos et la “fiole” rapportée par Elether doivent absolument être étudiés avant le Tribunal de fin d’année.
Fin de séance
Angus

Venue du Moine gris:

Le moine a debarqué a Louvaillac avec deux mois d’avance.
Ses sbires ont envahit un petit village dependant de l’abbaye.
La barronne, Septimus, Brasquet, Angus et Gregoire se sont rendu sur place, apres qu’un moine scribe soit venu les prevenir.
La creature « divine » possedant le moine gris a conversé avec les mages, et en particulier avec Frere Gregoire; cependant, sa logique de pensée est assez eloignée du mode de reflexion humain.

En resumé:
-L »Ange » n’a que faire du Demon de Bezier, pour l’instant enfermé a la Rocaille; il ne combat que les Avatar des Ducs des Enfers.
l' »Ange » a demandé a gregoire de « reveler » son « adversaire », car il apparait que son combat contre les « Ducs des enfers » ne l’a pas libéré de sa « prison de cendre » (ie: monde terrestre)
Gregoire lui a parlé du Champion, de l’Esprit de Mars et presenté l’Epee sans Lame.

L' »Ange » a declaré que:
-Son adversaire n’en est pas un: il s’agit pour lui d’aller « briser le premier sceau », a savoir favoriser l’incarnation de Guerre, le premier cavalier de l’Apocalypse.
-Pour l' »Ange », l’Apocalypse n’est pas une fin, mais bien le debut de l’avenement du Royaume de Dieu. Il enjoint les hommes a aider a cet avenement.
-Le Cavalier doit etre une « trinité »: l’Esprit Mars en est la composante Spirituelle,  l’Ange+Gregoire+l’epee (le Sceptre) la composante de l’Ame, et il manque la composante corporelle.
-Les Mages presents ne doivent pas se croire elus pour autant, Nombreux etant dans le monde ceux qui peuvent participer a la Revelation, sous diverse formes; mais bien peu y arrivent…
-L’epee n’a en soit que peu de valeur, bien qu’elle contienne un fragment de la lame d’Uriel, ange de la mort, qu’il brisa lors de l’avenement de Jesus Christ sur la terre.
L’enchantement tranchant lui meme n’est qu’un sortilege de Mages arabes. Mais l’epée peut prendre une valeur symbolique de la « machaira », la lame courte portée par Guerre dans les Revelations.

L’Ange, satisfait de la revelation, recompensa ses suivants (un pretre et une douzaine d' »Assassins » le protegeant, et leur montrant « le Vrai Visage de Dieu »:
ils ont ete instantanement carbonisés de l’interieur; mais selon l' »Ange », leurs ames rejoindrons l’armee des cherubins.

Ensuite l’Ange a ralentit le temps, laissant les Mages voir ce qui se passait, mais les empechant d’agir. Il demanda a Gregoire de Tuer les mages presents (Leila/Septimus/Nagus et Brasquet – resté un peu loin), en decrivant pour chacun les griefs qu’aurait Gregoire enver eux  (Leila: decisions arbitraires, richesse etalée, vanité; Septimus: Avide de puissance, colerique, a manipulé le Temps, Angus: delateurs, inquisiteur…) en specifiant que s’ils mourraient a ce moment, leurs ames seraient entierement amendées:
Gregoire devait imperativement couper les liens avec le monde des Mages, et accepter d’etre possédé par l’Ange pour aller trouver le « Champion ».
Gregoire refusa mais en remettant l’epee a l’ange en lui disant qu’il ne pouvait oter la vie, mais que lui, Creature Divine pouvait le faire.

L’Ange fut semble-t-il extrement choqué de son refus, et ce choc avec le Libre arbitre lui fit quitter le corps du vieux moine, qui mourru sur le coup.
Septimus acheva le travail en detruisant plus ou moins la zone…

Suite a cette confrontation, les Mages retrouvere l’autre partie de la troupe du Moine Gris, et reussirent a expliquer de facon assez credible ce qui s’etait passé.
Le moine-copiste (qui etait a Toulouse au moment des faits) paprut satisfait des explications sur la disparition des ses compagnon et du Moine Gris.
Il accepta aussi de se charger de ramener le Demon de Bezier au Vatican, pour qu’il soit correctement exorcisé.
L’Ange (si c’en etait bien un) semble s’etre desincarné, ce qui ne veut pas dire qu’il a rjoint le royaume des cieux.

-Tribunal exceptionnel

Leila et Septimus estime que Gregoire les a directement menacé et doit etre punis, exclu ou meme pourchassé. ils lui reproche d’avoir donnee son arme a l »Ange » et de ne pas avoir simplement refusé. ils sont assez enervés…

Brasquet estime qu’il a obeit a une autorité superieure a l’Ordre et a sauvé les Mages en desobeissant a une requete directe venant de Tres Haut, en trahissant de nombreux preceptes de son engagement monastique.  Cependant il demande un proces pour que cette histoire clarifie les rapports entre Mages de Louvaillac et que s’il y a punition, qu’elle soit juste en encadré par l’ordre.

Apres un tribunal plutot houleux, Il a ete voté par les presents et ceux ayant donnés leur sigils la decision suivante:

-Frere Gregoire repasse en Probation. Il devra faire preuve de son respect de l’Ordre, de sa loyauté a Louvaillac et de sa capacité a gerer sa situation complexe: moine/ mage et seul a peu pres capable de gere l’epee sans lame.

Mars et ca repart

Chers Confrères Fondateurs, Membres du Conseil et autres pratiquant de l’Ars Magica,

C’est en qualité de doyen et de Grand Ancien de l’expédition « Un Mars et ça repart » que j’entreprends la rédaction du récit de cette dernière.
Il semblerait que le danger que représentait Mars soit résolu. L’équipe envoyée là-bas était la bonne. Il fallait une bonne maîtrise du Rego et du Vim pour maîtriser ou affaiblir une créature de nature aussi magique que l’était Mars, mais aussi une utilisation judicieuse de ce que j’appelle les Formes Mineures ou Élémentaires, comme Terram ou Ignem.

Au fur et à mesure de notre progression vers Pampelune, Mars a mis sur notre route des obstacles, preuve qu’il savait que nous arrivions et qu’il devait se méfier de nous.
A quelques lieux de notre arrivée, alors que nous prenions du repos dans une auberge, Mars s’est manifesté à nous utilisant Abkan comme conduit pour manipuler l’énergie magique de la pièce et animer une sorte d’ectoplasme.
Il nous a alors expliqué que le temps du Duc de Navarre n’était plus (Son enveloppe pour l`hiver etait mort) et qu’il avait transféré son essence dans le corps de son fils Cadet. Nous avions donc face à nous un Mars plus jeune, plus vigoureux, mais qui, semble-t-il, avait bénéficié de la sagesse de sa période d’hiver, car il paraissait plus posé, et plus réfléchi. Il nous a d’emblée indiqué qu’il ferait tout pour nous empêcher d’arriver à Pampelune mais qu’il nous proposait une sorte d’alliance, en tout cas un pacte de non agression et une éventuelle collaboration, en nous soumettant à son autorité, et donc il nous a invité à participer à son retour, à l’évènement de son ère, au retour des anciens dieux de Rome et d’avant. Il semble avoir pris le temps d’étudier notre époque et il a trouvé des traces de ses « frères » un peu partout dans la croyance chrétienne. Lui ne voulait pas se dissimuler sous des atours de suivants du Christ, mais désirait rétablir son ordre… Ceci avec notre collaboration. Il nous a même demandé de l’aider à intégrer le corps de ce shaman de l’est, celui-là même qui l’avait fait revenir.
Il nous a laissé une heure pour réfléchir et grand seigneur et noble guerrier au code de l’honneur indéfectible, il a tenu sa promesse.Et là, il s’est passé plusieurs évènements d’une importance rare pour Louvaillac…
Étant donné qu’il était hors de question de collaborer avec cet être, nous avons donc commencé à échafauder notre plan pour l’occire et l’emprisonner sous les boucliers comme prévu initialement… J’ai connu des mages de Louvaillac impétueux, impulsifs, et des interventions des plus hasardeuses… Cette fois-ci que neni… Chacun avais son rôle, sa tâche a accomplir et savait exactement quand intervenir… L’enchainement de nos actions, l’utilisation complémentaire de nos Arts et le respect du rôle de chacun a conduit à une belle réussite. Ainsi, lorsque Mars s’est manifesté à nouveau en utilisant Abkan comme lie d’arcane avec l’endroit où nous étions, j’ai utilisé cette loi élémentaire de la résonnance, et j’ai pû ainsi lancer un sort de téléportation sur le corps de Mars. Il a été quelque peu surpris de la situation, d’autant plus que Laeratus l’a immédiatement et fermement immobilisé au sol grâce à ses Mains de la Terre, ensuite Abkan, goblinoïsé s’est acharné sur lui au corps à corps, pendant que Septimus lui envoyait plusieurs boulasses de feu comme il aime les appeler. J’ai fini par affaiblir sa résistance magique en usant de Perdo Vim décuplé par des quantités importantes de Vis et Hermès veillant sur nous, aucun botch n’est venu entravé la mise à mort du Dieu antique. Nous l’avons ensuite enterré sous les boucliers et Septimus a scellé le lieu définitivement d’une dalle de Terram permanente.

Donc premier évènement sans précédent pour Louvaillac, plusieurs mages ont réussi à collaborer, à élaborer un plan, à s’y tenir et à le couronner de succès.

Deuxième fait totalement sans précédent et qui ferait perdre aux filles de la Baronne leur virginité instantanément si ce n’était déjà fait : j’ai partagé ma Parma Magica avec l’ensemble des membres présents sur place… Imaginez, Kultus baissant sa Parma et accordant sa protection à d’autres mages… les temps ont bien changé et l’époque de la guerre froide et de la course à la Parma est bien loin derrière nous. Est-ce un signe d’évolution positive pour Louvaillac, ou nous précipitons nous vers un hiver fatal pour notre convenant ?

Troisième élément que je souhaite porter à votre connaissance est un fait qui selon moi est de la lus grande gravité.
De façon tout à fait judicieuse, Maître Septimus, voyant qu’avec la destruction de Mars, Abkan conservait sa forme goblinoïde, a proposé que nous étudions le jeune mage-orfèvre afin de voir si il ne résidait pas une partie du Dieu en lui. Les lois de l’ordre étant ce qu’elles sont, j’ai considéré que nous ne pouvions jeter de sorts sur Abkan sans son autorisation. Ce n’est pas son score de 2 en Parma qui m’inquiétait, mais il est, selon moi, nécessaire que tous ces jeunes mages respectent les lois de notre ordre… A ce moment-là, Maître Angus, qui avait passé une bonne partie de son temps à chanter les louanges de Mars, (passons…) à lancé un sort sur Abkan… Abkan a répondu par un bourre pif dans la face de mon collègue écossais, et les choses se sont arrêtées là…

(Abkan, Angus, Laeratus, Okultus, Septimus)